EDITH PIAF


Enfin Le Printemps Lyrics

Vises, mon Jules,
Cette crapule
Qui nous tombe sur les bras.
Depuis le temps
Qu'on l'attend,
Comme une bombe, le voilĂ .
Le voilĂ , le printemps,
Tout fleuri de lilas
Qui rapplique en dansant,
En dansant la java.
Le voilĂ , ce voyou,
Au son d' l'accordéon
Qui court le guilledou
En poussant la chanson.
Entend comme ça chahute
Dans tous les palpitants.
L'hiver se tire des flûtes.
Enfin le printemps...

Ne fais pas la tĂȘte.
Tu serais bien bĂȘte
De te faire du mouron
Quand sur toute la terre
Flotte un petit air
De révolution.
J'ai sorti pour toi
Ma robe de soie,
Mes colifichets
Pour dormir sur l'herbe
En Ă©coutant tinter les muguets...

Vises, mon Jules,
Cette crapule
Qui nous tombe sur les bras.
Depuis le temps
Qu'on l'attend
Comme une bombe, le voilĂ .
Le revoilĂ , le printemps
Tout fleuri de lilas
Qui rapplique en dansant,
En dansant la java.
'y a la foule dans les rues
Qui suit les orphéons,
Des Ă©paules toutes nues
Et du monde au balcon.
C'est la fĂȘte aux poĂštes
Et je t'aime Ă©perduement
Et ça tourne dans ma tĂȘte.
Enfin le printemps...

J'ai le vertige dans tes yeux.
Je voltige dans du bleu.
Je vois double et c'est mieux.
Vise mon cƓur tout là-haut...
Qui fait du cerf-volant.
Rattrape-le si tu peux,
Mon amour, mon amour
Qui fout le camp...
Enfin le printemps !

these lyrics are submitted by burkul
these lyrics are last corrected by moe

Official lyrics powered by

Rate this song (current rating: not rated yet)
12345678910
Meaning to "Enfin Le Printemps" no entries yet
(*) required
(*) required

Characters count : (*) min. 100 characters required